Le principe de la chape allégée expliquée

La chape allégée est une chape légère prémélangée, ensachée à sec pour la réduction du poids et l’isolation thermique des planchers et des toits. Lorsqu’il est utilisé sur les toits, il peut être posé aux chutes et est généralement recouvert de feutre de revêtement et d’asphalte coulé.

Épaisseur de chape allégée

La chape allégée doit être composée pour bien s’adhérer au substrat. Cela pour éviter qu’il se recourbe et cela puisse entraîner qu’elle se brise et qu’apparaissent les panneaux de tambour. L’épaisseur recommandée minimale de la chappe est de 50 mm. L’utilisation d’agents de liaison époxy est recommandée si l’épaisseur est inférieure à 50 mm. D’un autre côté, la surface du béton doit être grattée pour enlever la fine couche de béton et ainsi avoir une meilleure force de liaison. Si le béton existant est très lisse, la surface doit être humidifiée avec de l’eau pour réduire le dessèchement.

Densité de chape allégée

La chape allégée a des densités variant de 600 kg/m — à 1600 kg/m — et le type de béton léger requis dépend des exigences d’application telles que la capacité de charge requise, la présence de charges ponctuelles, les conditions d’exposition, la finition de la surface (carreaux, tapis, Revêtements de sol en vinyle), etc. La densité la plus courante pour les revêtements de sol est de 1 200 kg/m3. À cette densité, la résistance à la charge ponctuelle du béton léger est suffisante pour la plupart des applications commerciales et résidentielles.

Souvent, pour éviter de devoir renforcer un plancher ou un toit existant, des densités aussi faibles que 600 kg/m3 à 800 kg/m3 peuvent être nécessaires. Les revêtements tels que les carreaux de céramique ou de terre cuite sont idéaux et ils répartiront suffisamment les charges ponctuelles sans endommager le béton léger.

Finition de surface

En raison de la nature de la chape allégée, la finition de surface n’est pas aussi lisse que celle du béton standard. Des finitions de qualité sont facilement obtenues sur des mélanges de béton léger de haute densité. En raison de la présence de vermiculite, la surface de béton léger aura une résistance à l’abrasion inférieure à celle du béton standard. Par conséquent, ces surfaces ne doivent pas être utilisées comme surface résistante à l’usure et un revêtement supplémentaire peut devoir être utilisé. Dans des cas particuliers, des revêtements tels que moquette, vinyle, carreaux ou revêtements d’usure appliqués liquides peuvent convenir. Pour des densités d’environ 1 200 kg/m3, le béton léger a une teneur en mortier suffisante pour donner une finition serrée et dense. Les irrégularités de surface peuvent être éliminées avec un léger meulage.

Pour des densités inférieures telles que 800 kg/m3 ou moins, il n’y a pas assez de mortier dans le mélange pour obtenir une surface fermée. Ces surfaces conviennent parfaitement pour les carreaux de céramique ou de terre cuite dans un lit de mortier.

Travaux de couverture : comment bien les réussir ?
Qu’est ce que le béton désactivé ?